Mon parcours scolaire

Vous avez été nombreuses à me demander de vous raconter mon parcours scolaire pour comprendre comment j'en étais arrivée à devenir p...


Vous avez été nombreuses à me demander de vous raconter mon parcours scolaire pour comprendre comment j'en étais arrivée à devenir professeurs des écoles. Même si ce n'est pas vraiment ce dont j'aime parler sur le blog, je reviens aujourd'hui pour tout vous dire dans cet article!

Pour être honnête, je n'ai jamais été une excellente élève, mais j'ai toujours eu de bons résultats. Je n'ai pas passé de classes, ni redoublé. J'ai suivi un enseignement tout à fait normal dans une école primaire publique. Pour le collège et lycée, je suis allée dans des établissements publics aussi. Mes 4 années au collège n'ont pas été particulièrement joyeuses, je n'étais pas vraiment entourée de bonnes personnes, mais j'ai eu de super professeurs toujours à l'écoute et très formateurs. Pour le lycée, j'ai passé un BAC ES (spé maths) que j'ai obtenu avec une mention AB. En fin de seconde, je voulais faire une première S mais je n'étais pas assez "douée" en physique, mais finalement je ne regrette en aucun cas la filière ES que je trouve très complète, permettant une grande ouverture d'esprit sur le monde et ce qui nous entoure. Comme j'aimais énormément les maths (et c'est encore le cas) j'ai choisi de prendre spécialité maths. 

Malheureusement, après cette scolarité tout à fait normale, l'angoisse des études est arrivée. Pour être honnête, je ne savais pas du tout quoi faire de ma vie et j'ai choisi d'aller en première année de droit pour être avec mes amis (quelle bêtise). J'ai passé une année géniale (la première après le BAC est toujours chouette), mais je me suis vite rendue compte (au bout du 1er semestre) que cela n'était pas du tout fait pour moi. Pour me donner bonne conscience, j'ai fini comme j'ai pu ma première année, que je n'ai pas validée pour autant. 
Après cela, j'ai pris le temps de réfléchir à ce que je voulais vraiment faire, les choses qui me plaisaient et j'ai donc décidé de m'inscrire en prépa pour préparer les concours d'orthophoniste. Je crois bien qu'elle a été la pire année de ma vie! J'ai tout donné pendant 12 mois, pour finalement ne pas réussir les concours (reconnus pour être particulièrement durs à obtenir).  Comme cela ne servait à rien de refaire une année de prépa et que je ne voulais pas trouver un travail et réviser le concours en même temps, je me suis inscrire en L1 Sciences du langage, étant la filière qui permet le mieux d'avancer tout en ayant des matières utiles pour le concours et le métier (apprentissage de l'alphabet phonétique, du système phonatoire, de la construction de la langue, l'origine du langage etc). Ayant adoré ma première année, j'ai poursuivi cette licence jusqu'en L3. 
Pour des raisons personnelles, je ne voulais pas faire ma L3 à Nancy, j'ai donc décidé d'envoyer un dossier aux meilleures facultés de Paris et j'ai donc eu la chance de faire ma L3 à l'université de Paris Descartes. J'ai obtenu ma licence mention Bien et c'était vraiment une super année. Comme je réfléchissais déjà au Master à faire après, j'ai choisi de prendre option professorat des écoles (option qui n'existait pas à Nancy), j'ai donc pu effectuer des stages et des observations dans des écoles durant cette année. 


Après cette L3, j'ai décidé de revenir à Nancy pour poursuivre mes études et je me suis inscrite à l'ESPE "École Supérieure du Professorat et de l'Éducation". J'y ai donc fait mon M1 et M2 et j'ai été diplômée l'été dernier avec une mention Bien. 
Voilà pour mon parcours. Je vais à présent, être un peu plus précise sur certains points suite à de nombreuses questions reçues. 
Premièrement, pour passer le concours (CRPE) de professorat des écoles il faut déjà obtenir un M1 (c'est-à-dire un bac +4) qu'importe le M1. Si vous avez déjà un M1 dans n'importe quelle branche vous pourrez donc totalement passer le concours. Pour ce qui est du concours, je vous laisse lire cette page qui vous expliquera bien mieux que moi les conditions d'examens etc. Ensuite, pour celles qui me l'ont demandé, je suis allée aux oraux la première fois que j'ai passé le concours mais je ne l'ai pas eu, je l'ai donc obtenu au bout du 2ème essai. 
Vous avez été beaucoup à me demander quel mémoire j'avais fait en M2, j'ai donc travaillé sur l'apprentissage du geste d'écriture en grande section de maternelle. C'était un sujet très intéressant et j'ai adoré y consacrer du temps. 
Enfin pour ce qui est des révisions. Vis-à-vis des écrits en maths et français, j'ai travaillé grâce aux Hatier Concours qui sont assez bien je trouve. Pour ma part, je n'avais pas du tout de difficulté dans les deux matières, je n'ai donc pas énormément travaillé la pratique mais plutôt toute la didactique, la pédagogie, à savoir comment construire une séance, les difficultés des élèves, les programmes de l'Éducation Nationale que vous pouvez retrouver sur le site d'Eduscol. Ensuite, pour les oraux, je vous conseille de ne pas travailler seul(e)s! Pour ma part, avec mes copines, on se retrouvait pour faire des oraux blancs, lire les dossiers des autres, donner nos avis, échanger nos fiches, bref, NE RESTEZ PAS SEUL(E)S. 

Pour être très honnête avec vous, même si j'aime énormément le métier de professeurs des écoles, comme vous le voyez, ça n'a jamais été une vocation pour moi et je me pose toujours beaucoup de questions. Mes passions dans la vie sont la cuisine, la décoration et la couture (la mode en découlant) et je réfléchis de plus en plus à reprendre une formation pour me diriger vers l'une de ces trois choses. Affaire à suivre... 

Si vous avez des questions auxquelles je n'aurais pas répondu ici, n'hésitez pas à m'envoyer un mail ou laisser un commentaire ici et je vous y répondrai avec grand plaisir! Enfin, pour celles qui passent le concours cette année je vous souhaite bonne chance, donnez tout et ne baissez pas les bras, c'est un métier prenant mais magnifique. 

Vous aimerez aussi

1 commentaires

  1. Hello Marine !!

    Merci pour cet article très intéressant.
    Je passe le concours cette année et c'est sympa d'avoir ton point de vue !

    Bon courage pour tes projets de réorientation si tu décides de changer de voie...

    Bises,

    Salomé

    RépondreSupprimer